« Ambivalente », c’est ainsi que Joël Knoery, chercheur à Ifremer, qualifie la relation de l’Homme au mercure. L’utilisation du métal « vif-argent » (son nom originel) s’est diversifiée/intensifiée au fil des siècles, jusqu’à inquiéter récemment pour ses conséquences écologiques et sanitaires. Une saga contée le 14 février dernier à l’Insula Café (Nantes) à une quarantaine de personnes.

Lire la suite...