Bientôt centenaire, Centrale Nantes est solidement arrimée dans le top 10 des écoles d'ingénieurs françaises. Pourtant, sur le plan des finances comme des ressources humaines, sa gestion inquiète. En cause, le management décrit comme « brutal » et « clanique » d’Arnaud Poitou, directeur de l’établissement depuis six ans.

Lire la suite...