Thibault Dumas | Blog d'un journaliste à Nantes et ailleurs

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

25 septembre 2019

À Nantes, une Marcheuse pour faire oublier Rugy

Adoubée par la commission nationale d’investiture de LREM, Valérie Oppelt reste seule en piste pour tenter de conquérir Nantes.



Lire la suite...

21 août 2014

Il était une fois le "Phare Bretagne"

Jeudi 12 décembre 2013 : ciel voilé sur Nantes, neuf degrés dans l'air. Au 32e étage de la Tour Bretagne, Laurence Garnier, candidate UMP aux élections municipales de mars 2014, a convoqué la presse pour évoquer « les premières orientations de son projet pour Nantes ». Le moment est d'importance, la conseillère municipale d'opposition est contestée à droite et distancée par la gauche. Sa réponse programmatique ? Construire un “Phare Bretagne”, sorte de structure bleutée en carbone qui coifferait le gratte-ciel où se tient la rencontre avec les médias. Retour sur cette proposition inattendue.

Lire la suite...

01 avril 2014

De l'urne à la tribune : l'élection de Johanna Rolland à Nantes

Pour la première fois depuis 37 ans (1977), les Nantais votaient lors d'un second tour d'élections municipales. Sans enthousiasme - 53,82% de participation, 5407 bulletins blancs ou nuls - ils ont confortablement élu la socialiste Johanna Rolland avec 56,21% des voix contre 43,78% à son adversaire UMP Laurence Garnier. La dauphine de Jean-Marc Ayrault (maire de 1989 à 2012) est décrite comme "insipide et inféodée" par ses adversaires et "bosseuse" par ses partisans. À 34 ans, elle devient la plus jeune maire d'une ville française de plus de 100 000 habitants, alors que le PS coule au niveau national et reflue dans l'Ouest. De l'urne à la tribune, retour sur ce 30 mars 2014.

Lire la suite...

24 mars 2014

De l'utilité d'une "Désintox" de Libération

Le "fact-checking" est une vérification journalistique qui valide ou non des faits/chiffres avancés par une personnalité publique, souvent politique. On en trouve les racines françaises dans les années 1990 (l'association Acrimed ou l'émission "Arrêt sur images") et c'est Libération qui a relancé cette pratique avec sa "Désintox" en 2008, suivi de nombreux autres médias. Mais cet exercice est-il toujours utile ? Le 21 mars 2014, Libé publiait une "Désintox" de propos tenus par Christian Bouchet, candidat du Front national aux municipales à Nantes, lors d'une interview... que j'avais réalisée pour Eur@dioNantes.

Lire la suite...

20 février 2014

Municipales : les médias locaux répondent-ils aux attentes du public ?

Politiques, reporters, communicants et citoyens sont les acteurs et spectateurs du grand théâtre électoral. Et justement, les médias locaux répondent-ils aux attentes du public dans cette campagne municipale nantaise (scrutin les 23 et 30 mars prochains) ? La question était posée jeudi 13 février lors d’un débat organisé par le Club de la presse de Nantes Atlantique (CPNA) avec l’Observatoire des médias dans les locaux de Sciencescom.

Lire la suite...

21 octobre 2013

Quatre candidats pour devenir maire de la nuit à Nantes

La campagne pour l'élection du maire de la nuit de Nantes est lancée. Quatre candidats sont en lice avec l'ambition de mobiliser les Nantais à quatre mois pile des élections municipales. Ce scrutin inédit se déroulera les 5 et 9 novembre prochains, en ligne pour le premier tour, dans une centaine de lieux nantais pour le second.

Lire la suite...

16 novembre 2011

Vers la fin de la voiture à Nantes ?

Désormais, on peut "crébilloner" en toute tranquillité. La flânerie devant les chics boutiques de la rue Crébillon est depuis le 1er juillet dernier strictement piétonne. Première pierre à l'édifice d'un centre-ville sans voitures ? Le calendrier établit par la Ville de Nantes le suggère : rénovation du cours des 50 Otages lancée cet été, livraison de la place du Bouffay et de la promenade Feydeau "piétonnisée" avant la fin de l'année, mise en place d'une zone à trafic limité en centre-ville mi-2012, sans oublier les réfections de la place Graslin et de l'esplanade du Château qui courront jusqu'à l'automne 2015. Ouf. Une entreprise urbaine que Jean-Marc Ayrault, député-maire PS de Nantes, justifie en ces termes « l’ambition est celle d’un centre-ville animé, convivial, où il fait bon vivre, flâner, travailler. Où l’on profite pleinement du charme de notre patrimoine, où l’on fait ses courses en toute tranquillité, où l’on est protégé des nuisances de la circulation automobile ». Haro sur la voiture donc, avec en ligne de mire les élections municipales de mars 2014.

Lire la suite...