Anthropologue du voyage, spécialiste de la semelle de chaussure, Gérard Hauray récupère depuis dix la poussière qui s'accumule sous les souliers des voyageurs pour ensuite les cultiver et créer de nouveaux paysages. « À quoi de chercher à parcourir le monde ? Il suffit de l'attendre, il est à nos pieds », affirme, le regard perçant, cet explorateur sédentaire.

Lire la suite...