Alors, « un danger pour l’information que cette pratique » ? Ou « un gain dans la relation de confiance entre journalistes et communicants ? » Rien que sur la question de départ, deux points de vues antagonistes s’expriment. Ce qui a donné lieu à un débat passionné le 19 octobre dernier.

Lire la suite...