Temps humide, cidre iconique et mauvaise réputation… le vin breton navigue à vents contraires. Surtout qu’en dehors des bords de Loire, toute viticulture était de facto prohibée pendant près de 80 ans. Un blocage qui s’est effacé au 1er janvier 2016 avec la libéralisation (limitée) des droits de plantation. De quoi provoquer un renouveau culturel ? Rencontre avec Guy Saindrenan, auteur de "La vigne et le vin en Bretagne" (éditions Coop Breizh, 2011), et deux néo-viticulteurs.

Lire la suite...