En moyenne, un salarié reçoit 88 courriels – dont 12 spams – et en envoie 34 chaque jour dans son entreprise (étude de Radicati Group, mars 2015). Le travail "emailé" est donc une réalité mesurée et pas seulement un ressenti. Ce bouleversement individuel comme collectif, François de Corbière et Bénédicte Geffroy, tous deux chercheurs à l’IMT Atlantique, l’ont disséqué devant une trentaine de personnes à l’Insula Café de Nantes, début juillet.

Lire la suite...