Appelés jardins ouvriers jusqu’au milieu du XXe siècle, les jardins familiaux sont des parcelles gérées de façon communautaire. On en trouve aujourd’hui 35, rien qu’à Nantes. Une envie presque charnelle de retour à la terre qui se heurte à la réalité de la pollution des sols. Trois chercheurs spécialisés et un élu sont venus en discuter avec un public fourni à l’Insula Café (île de Nantes), fin janvier.

Lire la suite...