L’État, via l’Agence nationale de la recherche (ANR), donne à l’Université de Nantes jusqu'au 28 novembre pour remédier au vote négatif de Centrale Nantes sur Nantes Université. Les directeurs des deux établissements y répondent chacun de leur côté.

Lire la suite...