On dit l'ancien Premier ministre passablement agacé par le « crash » du projet NExT/Nantes Université, depuis le vote négatif de Centrale Nantes le 9 octobre, mais ne voulant pas interférer dans la (fin de) mandat de Johanna Rolland.

Lire la suite...