Dans quelques heures, le conseil d’administration de l’école d’ingénieurs se prononcera sur les statuts de la "Nouvelle université à Nantes", qui doit naître le 1er janvier. Porté par une coalition d'opposition, le non pourrait triompher et signer l'échec du projet de fusion des établissements, capital pour l’enseignement supérieur nantais.

Lire la suite...