Une majorité des médecins-actionnaires de la clinique de Rezé a voté le 24 mai pour une vente partielle ou totale des ex-NCN, avec une nette préférence pour la seconde option. Une décision qui masque des mois de querelles, sur le plan humain, administratif et judiciaire.

Lire la suite...