Du côté de l'Assemblée nationale, on compte 11 députés issus du département, dont six qui cumulent leur mandat de parlementaire avec celui d'un exécutif local. Le socialiste Michel Ménard est aussi vice-président du conseil général de Loire-Atlantique. Yves Daniel, est par ailleurs maire PS de Mouais, tout comme ses camarades Monique Rabin et Sophie Errante, respectivement à la tête du conseil municipal de Saint-Philibert-de-Grand-Lieu et de La Chapelle-Heulin. Christophe Priou, est lui aussi maire, mais sous l'étiquette UMP, à Guérande. Enfin, la socialiste Marie-Odile Bouillé est vice-présidente de la communauté d'agglomération de la région nazairienne et de l'estuaire (Carene).

Pour ce qui concerne la Haute Assemblée, on dénombre cinq parlementaires de Loire-Atlantique, dont deux qui cumulent. Le premier est Joël Guerriau, sénateur centriste et maire de Saint-Sébastien-sur-Loire. Le second est son collègue André Trillard (UMP), qui est lui maire de Saint-Gildas-des-Bois. On notera que depuis l’élection de François Hollande à la présidence de la République le 6 mai 2012, seul un parlementaire de Loire-Atlantique a mis fin à une situation de cumul des mandats selon les critères du futur projet de loi. Il s'agit de Marie-François Clergeau, députée socialiste de la 2e circonscription, désormais ex adjointe au maire à la ville de Nantes.

Selon un rapport du Sénat publié en février 2012, 83 % des députés et 78 % de sénateurs exercent un autre mandat électif local (exécutif ou non). De ce fait, les parlementaires français sont loin devant leurs homologues suédois qui sont 35% à cumuler de la sorte. Ils sont 24% dans la même situation en Allemagne, 20% en Espagne, 7% en Italie et enfin 3% à la Chambre des communes, au Royaume-Uni.